Chanter fort (ou pas)

Enfin la face B de la journée d’études Si on chantait, si on chantait… en portugais.

Cette journée abordera le chant de protestation, de révolte ou de résistance au Portugal et au Brésil ; ou comment la chanson engagée peut devenir un outil du changement social ou politique.

Programme de la face B : Chanter fort (ou pas) : chanson, histoire et politique au Portugal et au Brésil
(vendredi 27 janvier 2023 Université de Poitiers, UFR Lettres et Langues, salle C312, ou en visio)

  • 10h-10h30 : Chanson d’intervention brésilienne
    « Sertão e Favelas, par Zélia Barbosa : une théâtralisation de l’opprimé » Marie-Noëlle Ciccia (Université de Montpellier-IRCL UMR 5186)
  • 10h30-11h30 : Des fados oubliés
  • 10h30 : « Fado ouvrier : critique, éducation et propagande » Georges da Costa (Université de Caen-ERLIS)
  • 11h : « Polarisations politiques post-25 avril : les fados politiques de Fernando Farinha, un répertoire oublié » Agnès Pellerin
  • 11h30-12h : débat, questions
  • 14h-15h : Musique et rébellion au Portugal
  • 14h : « Quarteto 1111 ou quand le rock portugais devient rebelle »  Marc Gruas (Université de Toulouse Jean-Jaurès, DLE/Section de Portugais, CEIIBA)
  • 14h30 : « De Baleizão à Lisbonne, de Catarina Eufémia à Teresa Torga, ou comment Zeca Afonso chante la lutte émancipatrice » Sandra Teixeira (Université de Poitiers-CRLA)
  • 15h00-15h45 : Musique et résistance au Brésil
    « Clarins da coragem: música e resistência no Brasil » Ana Carolina Nery Albino (Université Lyon 2) et Angélica Amâncio (Université de Poitiers-CRLA)
  • 15h45-16h15 : questions, débat. Clôture des travaux.

 

Bibliographie :



Citer ce billet
VANESSA MIGNON (2023, 24 janvier). Chanter fort (ou pas). Coll'Explorar. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n09m

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search