“Vacances avec Salazar” de Christine Garnier ou La mise en scène du pouvoir

Une conférence de Marc Gruas in Journée d’études “Dictatures, censures et répression dans les mondes lusophones, XXe et XXIe siècles“, organisée par Marc Gruas, dans le cadre du séminaire de l’Institut de Recherche et d’Études Culturelles (IRIEC, Toulouse), et par la section de portugais de l’Université Toulouse II-Le Mirail, 11 mai 2012)


Afin d’asseoir l’idéologie de l’Etat Nouveau, le Secrétariat à la Propagande, sous l’égide en particulier de son célèbre directeur, António Ferro, se charge de l’enrobage de l’action politique et idéologique très marquée de Salazar grâce à la publication de nombreux ouvrages dont la rédaction est confiée à des écrivains connus. En France, Paul Maurras, Paul Valéry et Henri Massis, par exemple, produiront quelques récits dithyrambiques à la gloire du régime salazariste. En 1952, la journaliste française Christine Garnier, au demeurant maîtresse de Salazar, écrit un roman hagiographique, Vacances avec Salazar, qui met en scène ce « dictateur malgré lui », sous la figure paternaliste d’un chef entièrement dévoué à sa patrie…

 

retrouvez ce livre dans les collections du CollEx études ibériques



Citer ce billet
Marianne Delacourt (2020, 28 janvier). “Vacances avec Salazar” de Christine Garnier ou La mise en scène du pouvoir. Coll'Explorar. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n08j

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search